Promotion d’une pratique clinique en harmonie avec l’expérience des parents d’enfants hospitalisés aux soins intensifs de pédiatrie

Subilia, Raphaëlle ; Vachoux, Stéphanie

Mémoire de bachelor : Haute Ecole de la Santé La Source, 2010.

Ce travail s’intéresse à ce que les parents racontent de leur expérience lorsque leur enfant est hospitalisé aux soins intensifs de pédiatrie. Ce questionnement est issu d’un stage dans ce contexte précis, où les infirmières rencontrées exprimaient de la difficulté à comprendre réellement ce que les parents vivaient de manière intime et la raison de certaines de leurs réactions.... Plus

Ajouter à la liste personnelle
    Résumé
    Ce travail s’intéresse à ce que les parents racontent de leur expérience lorsque leur enfant est hospitalisé aux soins intensifs de pédiatrie. Ce questionnement est issu d’un stage dans ce contexte précis, où les infirmières rencontrées exprimaient de la difficulté à comprendre réellement ce que les parents vivaient de manière intime et la raison de certaines de leurs réactions. Comment l’infirmière peut-elle adapter son savoir, savoir-être et savoir-faire au quotidien face à ce que vivent les parents ? Les auteurs se sont basé sur des résultats de recherches scientifiques enrichissant et rendant fiables les savoirs cliniques. Les huit articles issus dans les bases de données Medline, Cinhal, Ovid et Health Source, rendent compte du phénomène sous trois angles différents : 1. L’expérience brute des parents lors de l’hospitalisation de leur enfant 2. La manière dont les parents vivent leur relation avec l’infirmière 3. Ce que vivent les parents sur le long terme, c’est-à-dire une année après l’événement Ces trois approches ont permis de dégager quelques résultats surprenants. Par exemple, il semblerait que la mère soit capable intuitivement d’évaluer la gravité de l’état de santé de son enfant, ce qui rend son évaluation indispensable à l’infirmière au quotidien. Une autre découverte des auteurs réside dans le fait que l’expérience des parents reste vive encore une année après, et qu’au vu du lien très fort qui s’établit avec les soins intensifs de pédiatrie, il serait tout à fait intéressant que les infirmières des soins intensifs assument leur suivi sur le long terme si la demande existe. D’autres résultats ont permis de déduire des recommandations pour une pratique clinique en harmonie avec ce que vivent les parents.