Aider par la contrainte ? : paradoxe et construction d'un projet d'accompagnement : enquête exploratoire sur l'intervention des travailleurs sociaux auprès de personnes souffrant de troubles psychiques

Muff, Sandra ; Quiroga, Dominique (Dir.)

Mémoire de diplôme HES : Haute école de travail social de Genève, 2009 ; directrice de mémoire Dominique Quiroga.

Quelles relations entretiennent l’aide et la contrainte, termes qui sont antinomiques ? La contrainte peut-elle faire partie du projet d’accompagnement dans la perspective d’initier un processus de changement ou ce dernier est-il conditionné par la libre adhésion de la personne ? C’est à travers ces questions de départ et partant du constat que l’aide contrainte traverse de nombreux... Plus

Ajouter à la liste personnelle
    Résumé
    Quelles relations entretiennent l’aide et la contrainte, termes qui sont antinomiques ? La contrainte peut-elle faire partie du projet d’accompagnement dans la perspective d’initier un processus de changement ou ce dernier est-il conditionné par la libre adhésion de la personne ? C’est à travers ces questions de départ et partant du constat que l’aide contrainte traverse de nombreux domaines du travail social que je me suis intéressée aux pratiques des intervenants sociaux dans le champ de la santé mentale, champ qui doit concilier des processus contradictoires. Réunissant des personnes souffrant de troubles psychiques et des professionnels de l’aide, les dynamiques d’accompagnements dans le contexte de la santé mentale peuvent en effet être marquées par la difficulté des premières à formuler une demande, voire le refus de l’aide proposée. Pour les deuxièmes, ce contexte implique parfois d’être contraint à agir sans le consentement des personnes. C’est à travers une exploration théorique et empirique qualitative, basée sur des interview de travailleurs sociaux que j’ai exploré différentes dimensions de ma problématique. Ainsi, à travers l’analyse de situations proposées par les professionnels, l’aide et les valeurs qui sous-tendent leur action apparaissent être à l’image des ambiguïtés qui traversent la société contemporaine.