Soutien infirmier à la fratrie de l’enfant atteint du cancer : « quel type de soutien l’infirmière peut-elle offrir à la fratrie en âge scolaire d’un enfant hospitalisé dans un service d’oncologie ? »

Badel, Floriane ; Girardet, Géraldine

Mémoire de bachelor : Haute Ecole de la Santé La Source, 2010.

Pour répondre à la question posée, une revue littéraire a été élaborée. Les articles, parus entre 2000 et 2010, ont été recherchés sur les bases de données Medline et Cinhal essentiellement. Les principaux mots clés utilisés sont les suivants : social support, siblings, cancer, childhood cancer, coping et nursing care. De ces articles ressortent les consensus suivants : la fratrie... Plus

Ajouter à la liste personnelle
    Résumé
    Pour répondre à la question posée, une revue littéraire a été élaborée. Les articles, parus entre 2000 et 2010, ont été recherchés sur les bases de données Medline et Cinhal essentiellement. Les principaux mots clés utilisés sont les suivants : social support, siblings, cancer, childhood cancer, coping et nursing care. De ces articles ressortent les consensus suivants : la fratrie de l’enfant malade du cancer souffre indéniablement de cette situation. Elle peut développer des problématiques comportementales et émotionnelles. Des recherches ont démontré les bénéfices et les différentes dimensions du soutien social envers la fratrie, ainsi que l’intérêt de l’implication infirmière qui se trouve en première ligne pour détecter les problématiques. Les recommandations pour l’infirmière concernent des interventions envers les parents et la fratrie. L’infirmière, avec des connaissances acquises sur le sujet, peut sensibiliser les parents face au vécu de leur(s) enfant(s) sain(s) et aux éventuels problèmes comportementaux et émotionnels qu’ils peuvent développer. Les recherches dans le temps ont beaucoup évolué, en se focalisant davantage sur l’expérimentation de la maladie et le ressenti du besoin de soutien social chez la fratrie et non plus sur le ressenti des parents qui diffère essentiellement de leur(s) enfant(s) sain(s). Cette remarque montre l’intérêt pour l’infirmière d’établir une relation d’écoute avec la fratrie, afin que cette dernière puisse exprimer ses besoins et le(s) type(s) de soutien social qui lui seraient nécessaire afin de s’adapter à cette expérience de vie. Une des perspectives d’avenir pour la pratique infirmière serait la création et l’utilisation d’un questionnaire destiné à la fratrie, dans le but d’évaluer au mieux ses besoins.