Travail social

Agir professionnel dans le métier d'éducation sociale

Pina, Sabina ; Lévy, Bernard (Dir.)

Mémoire de bachelor : Haute Ecole de Travail Social, 2014.

Au travers d’une analyse de l’activité, je chercherai à comprendre quels sont les gestes qui composent l’agir professionnel dans le métier de l’éducateur social. En effet, des phrases telles que : « Quel beau métier tu fais ! C’est dur ! On a besoin de personnes comme toi ! » « Tu travailles dans le social ? Pas trop difficile d’aller boire des verres avec des personnes... Plus

Ajouter à la liste personnelle
    Résumé
    Au travers d’une analyse de l’activité, je chercherai à comprendre quels sont les gestes qui composent l’agir professionnel dans le métier de l’éducateur social. En effet, des phrases telles que : « Quel beau métier tu fais ! C’est dur ! On a besoin de personnes comme toi ! » « Tu travailles dans le social ? Pas trop difficile d’aller boire des verres avec des personnes handicapées ou de jouer au baby-foot toute la journée? ». m’ont amenée à me questionner sur l’identité du métier et sur les actions des professionnelles. Le premier objectif de ce mémoire consiste à comprendre dans quel contexte s’inscrit la profession actuellement et pourquoi l’identité professionnelle du métier n’est pas encore claire. Comprendre cela permettra de cerner les paramètres contraignants auxquels sont confrontés les éducateurs au quotidien. Le deuxième objectif consiste à rendre plus apparente la complexité du métier dans des situations pouvant paraître simples au premier abord. Je tâcherai également de démontrer la professionnalité des actions mises en place en les étayant au moyen de concepts théoriques. Pour récolter et analyser mes données, j’utiliserai un outil issu de l’analyse de l’activité, à savoir l’autoconfrontation simple. Cette approche consiste à filmer les professionnels sur leur lieu de travail puis à les confronter au matériel audio-visuel recueilli. Les praticiens sont ensuite invités à expliquer leur travail, à mettre en mots leurs silences, expliciter les choix qu’ils opèrent. Le chercheur quant à lui, questionnera le praticien et l’aidera par ses questions à analyser en profondeur les composantes de sa pratique. J’organiserai les données sur trois tableaux puis les analyserai en procédant par étapes dont la dernière comprendra des éléments théoriques.