Les bibliothèques face aux Linked Open Data : de nouvelles applications web et de nouvelles compétences professionnelles

Hügi, Jasmin ; Prongué, Nicolas ; Schneider, René (dir.)

(Travail de recherche réalisé dans le cadre du Master of Science en Information documentaire HES à la Haute école de gestion de Genève (HEG-GE), Filière information documentaire, 2014)

En cette période, le monde des bibliothèques vit une phase de profonde remise en question globale de la gestion des données bibliographiques. Plusieurs réflexions sont en cours, au niveau international : l'ouverture des données avec le mouvement de l'Open Data, de nouvelles règles de catalogage avec le standard RDA, ainsi qu'un nouveau modèle de données avec FRBR et l'initiative BIBFRAME.... More

Add to personal list
    Résumé
    En cette période, le monde des bibliothèques vit une phase de profonde remise en question globale de la gestion des données bibliographiques. Plusieurs réflexions sont en cours, au niveau international : l'ouverture des données avec le mouvement de l'Open Data, de nouvelles règles de catalogage avec le standard RDA, ainsi qu'un nouveau modèle de données avec FRBR et l'initiative BIBFRAME. Les Linked Open Data (LOD) s'inscrivent à la croisée de ces tendances et les professionnels de l'information doivent s'approprier ces évolutions. Ce rapport analyse la thématique des LOD en bibliothèques sous deux angles différents. La première partie (A) étudie tout d'abord les applications basées sur les LOD qui ont été réalisées par des bibliothèques afin d'apporter une plus-value à leurs utilisateurs. Le but était d'établir un panorama détaillé de ces applications, ainsi qu'une analyse de leurs caractéristiques et de leurs fonctionnalités, en portant une attention particulière à la situation suisse. Six applications concrètes ont été identifiées et présentées : la British National Bibliography, le Centre Pompidou virtuel, data.bnf.fr, Kulttuurisampo, lobid.org et le Virtual International Authority File. En Suisse, un certain retard est constaté par rapport à d'autres pays tels que l'Allemagne. Or, il est intéressant de noter que ce retard n'est pas dû à des causes techniques mais bien à des causes institutionnelles ; il peut être attribué à la petite taille des différentes organisations culturelles en Suisse. La deuxième partie (B) de ce rapport s'intéresse aux nouvelles compétences requises par les professionnels de l'information afin de travailler sur un projet LOD. Pour tenter d'y apporter une réponse, une analyse du contenu d'offres d'emploi ainsi que d'avis d'experts a été réalisée. Onze catégories principales ont ainsi été identifiées, regroupant différentes compétences, à savoir des compétences en transformation et conversion de données en LOD, des connaissances approfondies des données bibliographiques, des compétences informatiques et des compétences interpersonnelles. Sur la base des catégories et compétences identifiées, des recommandations de cours ont été émises, à intégrer dans les programmes d'études des professionnels de l'information en Suisse.