Travail social

La médiation culturelle : un nouveau champ de l’animation socioculturelle?

Michelet, Véronique ; Moroni, Isabelle (Dir.)

Mémoire de bachelor : Haute Ecole de Travail Social, 2014.

La médiation culturelle, tout comme l’animation socioculturelle, est un métier qui se professionnalise. Les organisations faîtières liées à des contextes plutôt muséaux, ont tendance à vouloir « protéger » la profession de médiatrice culturelle en établissant des critères précis : elle devrait être au bénéfice d’une formation universitaire pour pouvoir prétendre à la... More

Add to personal list
    Résumé
    La médiation culturelle, tout comme l’animation socioculturelle, est un métier qui se professionnalise. Les organisations faîtières liées à des contextes plutôt muséaux, ont tendance à vouloir « protéger » la profession de médiatrice culturelle en établissant des critères précis : elle devrait être au bénéfice d’une formation universitaire pour pouvoir prétendre à la réalisation d’actions de médiation culturelle. Cependant, nous constatons que des animatrices socioculturelles sont engagées par des institutions culturelles afin de concevoir des actions de médiation culturelle. Ce travail de Bachelor, centré sur des actions de médiation culturelle développées dans un contexte d’exposition, cherche, d’une part, à mettre en évidence les similitudes et les divergences de ces deux métiers. Et, d’autre part, à définir si les différentes actions menées sont davantage issues du principe de démocratie ou de démocratisation culturelle. En d’autres termes, est-ce que les actions sont culturelles ou socioculturelles ? Pour ce faire, nous avons demandé à cinq animatrices socioculturelles de nous décrire des actions de médiation culturelle qu’elles ont développées. A la suite de ces entretiens, nous avons pu mettre en évidence certaines tendances. Les animatrices ont pour la plupart rencontré la médiation culturelle lors de leur formation en animation socioculturelle. De plus, les actions et les projets décrits répondent majoritairement au principe de démocratisation culturelle.