Reconstruction du ligament croisé antérieur et entraînement neuromusculaire

Cruchon, Alexandra ; Samin, Christophe ; Balthazard, Pierre (Dir.)

Mémoire de bachelor : Haute Ecole de Santé Vaud, 2013.

Introduction La rupture du ligament croisé antérieur (LCA) est une blessure très fréquente nécessitant régulièrement une intervention chirurgicale. L’entrainement neuromusculaire fait partie intégrante de la prise en charge du physiothérapeute lors d’une reconstruction du LCA. De nombreuses études ont mis en évidence son efficacité, cependant, peu d’études s’intéressent aux... More

Add to personal list
    Résumé
    Introduction La rupture du ligament croisé antérieur (LCA) est une blessure très fréquente nécessitant régulièrement une intervention chirurgicale. L’entrainement neuromusculaire fait partie intégrante de la prise en charge du physiothérapeute lors d’une reconstruction du LCA. De nombreuses études ont mis en évidence son efficacité, cependant, peu d’études s’intéressent aux modalités d’application et plus précisément au moment où il doit être entrepris. Ce travail de bachelor a pour objectif d’identifier le moment le plus bénéfique pour entreprendre un entrainement neuromusculaire chez les personnes ayant ou devant subir une plastie du LCA, afin d’optimaliser la récupération fonctionnelle du genou. Méthode Une recherche d’étude en français et en anglais avec différents mots-clés a été effectuée sur les bases de données PubMed, PEDro, Cochrane library et CINHAL jusqu’en décembre 2012. Résultats Cinq articles scientifiques comparant un entrainement neuromusculaire à un renforcement musculaire lors d’une plastie du LCA ont été retenus, ainsi qu’une revue de la littérature. Une étude réalise une intervention en période préopératoire, trois études interviennent en phase précoce postopératoire et une en phase avancée postopératoire. Conclusion L’entrainement neuromusculaire semble donner de meilleurs résultats sur la récupération de la capacité fonctionnelle du genou, lorsque celui-ci débute en phase précoce postopératoire et se poursuit durant une longue période. Cependant des études complémentaires seront nécessaires pour l’affirmer.