Influence des stimulations tactile et kinésthésique sur le développement neuromoteur du nouveau-né prématuré

Maillard, Karen ; Valentin, Sabrina ; Balthazard, Pierre (Dir.)

Mémoire de bachelor : Haute Ecole de Santé Vaud, 2013.

Introduction La naissance précoce du prématuré, et l'environnement dans lequel il évolue dans ses premiers jours de vie le rendent vulnérable. Des interventions basées sur le toucher et le mouvement sont de plus en plus prodiguées pour favoriser un développement normal de cette population. L’objectif de cette revue est de faire ressortir les effets obtenus par des stimulations tactile... More

Add to personal list
    Résumé
    Introduction La naissance précoce du prématuré, et l'environnement dans lequel il évolue dans ses premiers jours de vie le rendent vulnérable. Des interventions basées sur le toucher et le mouvement sont de plus en plus prodiguées pour favoriser un développement normal de cette population. L’objectif de cette revue est de faire ressortir les effets obtenus par des stimulations tactile et kinesthésique sur le développement neuromoteur des prématurés en néonatologie. Méthode Nous avons réalisé une revue de la littérature quantitative. La recherche documentaire a été effectuée sur les bases de données MEDLINE version PubMed, CINHAL, PEDro et Cochrane Library, de janvier 2005 à janvier 2013. Nous avons sélectionné les articles incluant une population de nouveaunés prématurés ou de faible poids, une intervention de stimulation tactile et/ou kinesthésique, ainsi qu'un outcome évaluant le développement neuromoteur. Résultats Cinq études ont été sélectionnées. Les stimulations tactile et kinesthésique permettent une augmentation du gain de poids journalier et une diminution de la durée d’hospitalisation. Les enfants sont plus calmes ou plus souvent en train de dormir après les interventions. Les capacités motrices de l’enfant sont également régulées par celles-ci. Discussion L’hétérogénéité et la qualité moyenne des articles sélectionnés nous obligent à dégager des tendances et à rester prudentes dans l'interprétation des résultats. Conclusion La stimulation tactile et/ou kinesthésique a une influence positive sur le développement neuromoteur du nouveau-né prématuré. Elle est simple et peu coûteuse et peut être réalisée par les parents.