Faculté des lettres et sciences humaines

Comment concilier apprentissages formels et pratiques dans une formation par alternance? : Etude monographique d'un centre de formation professionnelle à Saintes en France

D'Ascoli, Yannick ; Perret-Clermont, Anne-Nelly (Dir.) ; Gindroz, Jean-Pierre (Codir.)

Mémoire de master : Université de Neuchâtel, 2010.

C’est à travers une approche monographique menée en France que ce mémoire tente de mieux comprendre certains phénomènes émergeant dans l’organisation et le vécu d’une formation professionnelle par alternance. Plus précisément, le suivi d’une classe de techniciens supérieurs en aménagement paysager définit le cadre contextuel de ce travail. L’étude d’une filière de... Plus

Ajouter à la liste personnelle
    Résumé
    C’est à travers une approche monographique menée en France que ce mémoire tente de mieux comprendre certains phénomènes émergeant dans l’organisation et le vécu d’une formation professionnelle par alternance. Plus précisément, le suivi d’une classe de techniciens supérieurs en aménagement paysager définit le cadre contextuel de ce travail. L’étude d’une filière de formation par alternance ne peut faire l’impasse sur la problématique de la complémentarité des apprentissages proposés au centre d’établissement et en entreprise. Un accent particulier est porté sur les stratégies cognitives et pédagogiques mises en place par les étudiants et les enseignants afin de faciliter les transferts des connaissances entre les deux milieux de formation susmentionnés. Dans un deuxième temps, notre attention s’est focalisée sur le rôle joué par certains dispositifs de formation dans les processus de construction de savoirs. C’est à travers l’utilisation de supports imagés et informatiques ou la mise en place de séances d’explicitation et d’argumentation que ces outils semblent soutenir les apprentissages et consolider le partenariat entre le milieu scolaire et professionnel. Finalement, un état des lieux est fait concernant les dynamiques et les enjeux qui régissent les relations entre les différents acteurs présents dans une formation par alternance (étudiants, enseignants et entrepreneurs). Dans un contexte d’immersion dans le milieu observé, c’est un corpus de données qualitatives diversifiées (entretiens, enregistrements sonores, observation) qui a permis de mieux saisir ces différents éléments. Plusieurs modèles théoriques découlant du projet européen KP-Lab (dans lequel s’intègre ce mémoire) comme par exemple le « trialogical learning » ou le « boundary-crossing », de la littérature francophone en ce qui concerne l’alternance ainsi que de la théorie de l’activité, avec notamment le triangle d’Engeström (1999), composent un cadre conceptuel élargi et sont utilisés pour appréhender les données recueillies.