Etude comparative de l'association Réalise et de la fondation Trajets, au niveau de l'adéquation entre leur politique de gestion des ressources humaines et les valeurs qu'elles cherchent à véhiculer

Ben Mabrouk, Belgacem ; Felder, Dominique (Dir.) ; Réalise (Genève) (Codir.) ; Trajets (Genève) (Codir.)

Mémoire de bachelor : Haute école de gestion de Genève, 2010 ; TDEE 96.

De nos jours et face à un environnement externe toujours plus exigeant, les entreprises doivent savoir identifier et apporter une réponse adéquate à l’ensemble de leurs parties prenantes. Un des enjeux majeurs dans ce contexte est de garantir la cohérence des activités de l’entreprise avec les valeurs qu’elles cherchent à véhiculer. Dans le cas des entreprises évoluant dans le... Plus

Ajouter à la liste personnelle

Autres fichiers

    Résumé
    De nos jours et face à un environnement externe toujours plus exigeant, les entreprises doivent savoir identifier et apporter une réponse adéquate à l’ensemble de leurs parties prenantes. Un des enjeux majeurs dans ce contexte est de garantir la cohérence des activités de l’entreprise avec les valeurs qu’elles cherchent à véhiculer. Dans le cas des entreprises évoluant dans le cadre de l’économie sociale et solidaire, telle que l’association Réalise et la fondation Trajets, la problématique est de respecter leurs valeurs dans leur gestion du personnel. Ainsi, la question de départ, qui est le fil rouge de ce dossier, est la suivante : le management des ressources humaines mis en place au sein de l’association Réalise et de la fondation Trajets, est-il cohérent avec leurs valeurs ? Pour pouvoir répondre à cette question, j’ai analysé les politiques de gestion des ressources humaines et les pratiques de ces deux organisations, sur la base des activités suivantes, savoir : · analyse et description de poste ; · gestion prévisionnelle du personnel et des postes ; · recrutement et sélection des candidats ; · système d’appréciation ou d’évaluation ; · politique de formation ; · politique de rémunération et grille salariale ; · fin des rapports de travail ; · politique d’information et de communication. Mon étude permet de répondre affirmativement à la question de départ et de déclarer que leur gestion du personnel est cohérente avec leurs valeurs. Cependant, certaines de leurs pratiques devraient être améliorées et ils pourraient mettre en place de nouveaux outils. Ainsi, j’ai développé différentes pistes de réflexion dans le dernier chapitre, qui se divise en trois parties ; la première s’adresse soit à Réalise soit à Trajets, la deuxième est collective, et la dernière comprend les bonnes pratiques identifiées dans une organisation et transposable à l’autre. Mes propositions d’améliorations concernent l’organisation de l’entreprise, les procédures en cas de démission, de planification de la relève, de gestion des absences de longues durées, d’évaluation de la satisfaction et de la formation et le développement d’un code éthique.