Travail social

Homophobie et doing gender auprès d'hommes sensibilisés à la question : des hommes sensibilisés à la problématique du genre s'expriment au sujet de leur identité masculine et de l'homophobie

Bochatay, Fany ; Waldis, Barbara (Dir.)

Mémoire de diplôme HES : Haute Ecole de Travail Social, 2010.

Ce travail de Bachelor traite de la problématique de l’homophobie dans la construction de la masculinité. Il questionne la place et le rôle de l’homophobie dans la socialisation des hommes et veut vérifier la thèse du sociologue Daniel Welzer-Lang de l’homophobie comme produit du contrôle social. Il prend en compte l’objet d’étude des Etudes genre et aborde des concepts tels que... Plus

Ajouter à la liste personnelle
    Résumé
    Ce travail de Bachelor traite de la problématique de l’homophobie dans la construction de la masculinité. Il questionne la place et le rôle de l’homophobie dans la socialisation des hommes et veut vérifier la thèse du sociologue Daniel Welzer-Lang de l’homophobie comme produit du contrôle social. Il prend en compte l’objet d’étude des Etudes genre et aborde des concepts tels que le sexisme et l’hétérosexisme, en lien avec celui de contrôle social, pour comprendre le fonctionnement de notre système hétérosexuel, d’un point de vue du genre. Ce travail porte un intérêt particulier à la socialisation des hommes : à quoi ceux-ci sont-ils socialisés ? Il cherche à comprendre comment l’homophobie peut intervenir dans leur socialisation. J’ai interrogé des hommes qui avaient une formation dans laquelle intervenait la dimension « genre ». J’étais curieuse de savoir si ce type d’hommes étaient plus amènes à repousser l’homophobie. J’ai donc étudié la socialisation de ces hommes en analysant des éventuelles traces d’homophobie dans leur façon de se dire homme. Ce travail de Bachelor m’a permis personnellement et professionnellement de mieux connaître la problématique de l’homophobie. L’objectif a également été de dépeindre l’homophobie comme un problème social de manière concrète, et de faire des liens avec notre pratique professionnelle de travailleurs sociaux pour rendre attentifs les éventuels étudiants lecteurs du fort impact de l’homophobie dans notre vie quotidienne et dans les gestes que nous posons. Les résultats indiquent que les hommes interviewés sont fortement sensibilisés à la problématique de l’homophobie, personnellement et professionnellement. Ils sont capables, dans leur discours, de se détacher en partie des définitions du sens commun portant sur les normes de genre. Ces hommes disent accorder beaucoup d’importance au fait de se mobiliser pour la cause des couples homosexuels, pour que ceux-ci bénéficient des mêmes droits que les couples hétérosexuels. Cette recherche poursuit l’objectif de sensibiliser les professionnels du social à la problématique de l’homophobie, présente dans toutes les sphères de notre société : j’ai présenté quelques conseils de spécialistes de l’homophobie, adressés aux travailleurs sociaux pour favoriser un contexte social non homophobe.