Faculté des lettres et sciences humaines

Logique interlocutoire de la résolution en dyade d'un problème d'arithmétique = Interlocutory logic in arithmetic problem solving by a dyad

Trognon, Alain ; Batt, M. ; Schwarz, B. ; Perret-Clermont, Anne-Nelly ; Marro, Pascale

In: Psychologie Française, 2006, vol. 51, no. 2, p. 171-187

Des résultats expérimentaux robustes et de plus en plus nombreux ont incontestablement imposé l'idée depuis une trentaine d'années que l'interaction (sous certaines conditions d'exercice) favorise l'acquisition des compétences cognitives, phénomène qu'on ne saurait expliquer en multipliant davantage les expériences. Pour avancer, on ne peut négliger l'analyse de l'interaction telle... Plus

Ajouter à la liste personnelle
    Résumé
    Des résultats expérimentaux robustes et de plus en plus nombreux ont incontestablement imposé l'idée depuis une trentaine d'années que l'interaction (sous certaines conditions d'exercice) favorise l'acquisition des compétences cognitives, phénomène qu'on ne saurait expliquer en multipliant davantage les expériences. Pour avancer, on ne peut négliger l'analyse de l'interaction telle qu'elle affecte matériellement les interlocuteurs. Cela impose de concevoir des outils d'investigation qui, partant « de la surface » de la dynamique interactive, élaborent par paliers les niveaux de fonctionnement de l'interaction. C'est là l'objectif assigné à la logique interlocutoire. On utilise ici l'analyse interlocutoire pour interpréter le comportement d'un interlocuteur dans une conversation au cours de laquelle des enfants résolvent un problème d'arithmétique élémentaire et pour montrer que la corésolution en dyade de pairs facilite l'acquisition de la proportionnalité. Il s'agit d'identifier les processus intersubjectifs modifiant les cognitions d'une situation à l'autre.
    Summary
    For about thirty years now, an increasingly large number of robust and incontestable experimental findings have been arguing for the idea that, under certain conditions, interaction promotes the acquisition of cognitive skills, a phenomenon that cannot be clarified by multiplying the number of experiments. To progress, we must have tools designed for studying interaction as it actually affects the interlocutors. This means starting from the "surface" level of interactive dynamics and, step-by-step, constructing the stages of the interaction. This is the aim of interlocutory logic. We use it here to interpret the interlocutory behavior of a child conversing with another child as they solve an arithmetic problem, and to show that the dyadic cosolving process facilitates the acquisition of proportionality. The intersubjective processes that modify cognitions across situations are identified.