Faculté des lettres

Métamorphoses de l'utérus, d'Hippocrate à Ambroise Paré

Dasen, Véronique ; Université de Fribourg

In: Gesnerus, 2002, vol. 59, p. 167-186

Le traité Des monstres et prodiges (1579, 1585) d'Ambroise Paré contient une vignette figurant un embryon monstrueux qui se résume à une tête humaine entourée de serpents. Cette image appartient à une longue tradition iconographique liée à l'imaginaire de la sexualité et de la procréation. Elle représente un avatar de la croyance antique en l'animalité de la matrice, illustré sur... Plus

Ajouter à la liste personnelle
    Résumé
    Le traité Des monstres et prodiges (1579, 1585) d'Ambroise Paré contient une vignette figurant un embryon monstrueux qui se résume à une tête humaine entourée de serpents. Cette image appartient à une longue tradition iconographique liée à l'imaginaire de la sexualité et de la procréation. Elle représente un avatar de la croyance antique en l'animalité de la matrice, illustré sur les intailles magiques grécoromaines et byzantines, où l'utérus devient tour à tour ventouse, scarabée, pieuvre ou tête de Gorgone.
    Summary
    The treatise Des monstres et prodiges (1579, 1585) by Ambroise Paré includes a vignette depicting a monstruous embryo in the form of a human head surrounded with snakes. This picture belongs to the iconographic tradition relating to the Graeco-Roman mythology of sexuality and procreation. It derives from the belief in the womb's animal nature, illustrated on magic Graeco-Roman and Byzantine gemstones, where the uterus is shown in turn as a cupping vessel, a scarab-beetle, an octopus or the head of Gorgo.