Faculté des lettres et sciences humaines

« Wer lutscht schon gern ein Dental Dam ? » : Regards sur la prévention contre le sida dans la sexualité entre femmes à Berlin

Martin, Nora ; Hertz, Ellen (Dir.) ; Kraus, Cynthia (Codir.)

Mémoire de master : Université de Neuchâtel, 2010.

A l‟origine de ce travail se trouve un constat : celui d‟un relatif silence autour de la question des risques de transmission du VIH lors d‟un rapport sexuel entre femmes, contrastant avec une préoccupation face au sida néanmoins présente chez certaines personnes s‟identifiant comme lesbiennes. En me basant sur mes données de terrain récoltées dans ce que j‟appelle la « scène... Plus

Ajouter à la liste personnelle
    Résumé
    A l‟origine de ce travail se trouve un constat : celui d‟un relatif silence autour de la question des risques de transmission du VIH lors d‟un rapport sexuel entre femmes, contrastant avec une préoccupation face au sida néanmoins présente chez certaines personnes s‟identifiant comme lesbiennes. En me basant sur mes données de terrain récoltées dans ce que j‟appelle la « scène lesbienne » berlinoise, j‟interroge ici les mécanismes et les enjeux qui se dissimulent derrière une prévention sexuelle lesbienne si peu visible. Quels discours se sont formés autour de la question de la « sexualité lesbienne » et du sida en regard d‟une apparente lacune dans le savoir social et médical sur le sujet ? Quelles actrices, aujourd‟hui, parlent de safer sex pour femmes ? Dans un premier temps, je m‟attache à dresser un cadrage historique, théorique et anthropologique de la problématique du sida et de son évolution. Ceci dans l‟idée d‟évoquer l‟état de la question du sida et de la sexualité entre femmes et d‟aborder les enjeux qui peuvent se trouver derrière l‟objet étudié ici. Celui-ci est alors posé à la fois comme un état de fait et comme une question. Dans un deuxième temps, il s‟agit de considérer plus spécifiquement le risque de transmission du VIH entre femmes. En portant un regard sur la forme que prend la prévention dans différents manuels sur le safer sex et en analysant le discours des associations LGBT berlinoises, l‟existence de diverses conceptions du risque dans la sexualité entre femmes peut être mise en lumière. Parallèlement, je rends compte de quelques réappropriations des conseils préventifs et des discours sur le risque à un niveau individuel. La question de la réappropriation du discours préventif amènera à considérer plus particulièrement - au travers de mes informatrices – quelles actrices et quels espaces participent à la construction et à l‟existence d‟une discussion sur le « risque lesbien » à Berlin. Cela conduira essentiellement à éclairer la manière dont le discours sur la « sexualité lesbienne » se produit et s‟ancre dans les « scènes lesbiennes pro-sex » berlinoises et s‟articule à un discours politique sur les sexualités non hétéronormées. Autrement dit, l‟analyse des façons et des contextes dans lesquels une prévention pour les rapports sexuels entre femmes émerge, permettra de constater dans quels lieux et de quelle manière la « sexualité lesbienne » est discutée et rendue visible.