Travail social

Ma famille : mes racines et mes ailes ...

Monnet, Jessica ; Gay, Marcelle (Dir.)

Mémoire de bachelor : Haute Ecole de Travail Social, 2009.

La culture et la famille sont deux pièces fondamentales dans le puzzle qui compose notre identité propre. Chacun, dans son unicité, se construit à travers ce que sa famille et ses parents lui lèguent en termes de valeurs, de normes, d’habitudes de vie. En migrant dans un autre pays, tout cet héritage est remis en question. Qui dit nouveau lieu de vie dit nouvelle adaptation. Comment... Plus

Ajouter à la liste personnelle
    Résumé
    La culture et la famille sont deux pièces fondamentales dans le puzzle qui compose notre identité propre. Chacun, dans son unicité, se construit à travers ce que sa famille et ses parents lui lèguent en termes de valeurs, de normes, d’habitudes de vie. En migrant dans un autre pays, tout cet héritage est remis en question. Qui dit nouveau lieu de vie dit nouvelle adaptation. Comment jongler entre ces deux appartenances culturelles ? Comment concilier les deux ? L’intégration, c’est trouver un équilibre, un idéal qui convienne au migrant et à son pays d’accueil. Existe-t-il ? Cette recherche se penche sur les difficultés que peuvent rencontrer les personnes migrantes en Suisse, dans l’éducation de leurs enfants. On découvre à quel point la rencontre des cultures peut s’avérer complexe. En termes de transmission culturelle, que faire passer comme message pour que les enfants soient bien intégrés tout en gardant une partie de la culture de leur pays d’origine ? Ce travail permet d’y voir plus clair dans l’imbroglio identitaire auquel sont confrontées ces familles. Les résultats de cette recherche amènent à s’interroger sur notre famille, notre héritage culturel et notre manière de concevoir le monde. En parallèle, on prend conscience des écarts qu’il peut y avoir entre des individus d’origine différente. Dans la pratique du travail social, cette démarche permet d’envisager les individus auprès desquels nous intervenons dans leur unicité et avec l’entier du bagage culturel qui les façonne. Dans notre profession d’éducateurs sociaux, associé à un zeste de créativité, le processus mentionné amène à envisager d’autres modes d’interventions, d’autres possibilités en lien avec les problématiques des usagers avec qui l’on travaille.