Faculté des lettres et sciences humaines

The brain and plurilingualism

Mondt, Katrien ; Van de Craen, Piet

In: Bulletin VALS-ASLA, 2003, vol. 78, p. 49-59

Cette contribution présente les bases théoriques d’une recherche effectuée à Bruxelles sur le cerveau des enfants plurilingues. En s’inspirant surtout des travaux d’Edelman & Tononi (2001) et de leur théorie néo-darwinienne de la sélection de groupes neuronaux, les auteurs considèrent le cerveau comme un système dynamique, auto-organisé et «ouvert» qui, en même temps, est... Plus

Ajouter à la liste personnelle
    Résumé
    Cette contribution présente les bases théoriques d’une recherche effectuée à Bruxelles sur le cerveau des enfants plurilingues. En s’inspirant surtout des travaux d’Edelman & Tononi (2001) et de leur théorie néo-darwinienne de la sélection de groupes neuronaux, les auteurs considèrent le cerveau comme un système dynamique, auto-organisé et «ouvert» qui, en même temps, est sélectif et adaptif. Deux groupes de sujets plurilingues sont distingués dans cette étude: les «précoces» et les «précoces retardés». Ils sont issus de familles plurilingues et de l’enseignement basé sur l’approche EMILE (Enseignement d’une Matière par Intégration d’une Langue Etrangère). La recherche expérimentale consiste à comparer ces deux groupes par le biais d’une méthode d’imagerie neuronale (résonance magnétique fonctionnelle) et des tests verbaux et arithmétiques.