Faculté des lettres et sciences humaines

The multilingual African city: past realities and future prospects

Kropp Dakubu, Mary Esther

In: Bulletin VALS-ASLA, 2005, vol. 82, p. 133-149

Accra, capitale du Ghana, est une communauté multilingue depuis sa fondation au 17ème siècle. Comme beaucoup d'autres villes dans les pays dits en voie de développement, elle s'est largement étendue au cours des dernières années du 20ème siècle. Des sondages récents font apparaître un processus d'intégration linguistique assez complexe. Nous nous intéressons dans cet article au... Plus

Ajouter à la liste personnelle
    Résumé
    Accra, capitale du Ghana, est une communauté multilingue depuis sa fondation au 17ème siècle. Comme beaucoup d'autres villes dans les pays dits en voie de développement, elle s'est largement étendue au cours des dernières années du 20ème siècle. Des sondages récents font apparaître un processus d'intégration linguistique assez complexe. Nous nous intéressons dans cet article au multi-linguisme des migrants du nord du Ghana ainsi que du peuple autochtone d'Accra, les Gã. Nous constatons que le modèle ethnolinguistique "hôte-étranger" (ou "patron-client") permet encore d'expliquer ce qu'on observe aujourd'hui. Cependant, l'identification des acteurs principaux est devenue aléatoire. On prévoit pour Accra un futur multilingue marqué par la coexistence de l'anglais, de l'akan (twi), du gã et du haoussa. Toutefois l'avenir du haoussa comme lingua franca des migrants du nord demeure incertain.