L'intérêt des Somaliens de Genève pour l'importation de nouveaux concepts événementiels de Londres

Ahmed, Afrah ; Tesnier, Grégory (Dir.)

Mémoire de bachelor : Haute école de gestion de Genève, 2009 ; TDEE 80.

Cette étude se focalise sur deux aspects. L’un consiste à étudier la possibilité de concrétiser, en Suisse, des manifestations inspirées de l’activité culturelle de la diaspora somalienne résidant à Londres. L’autre concerne la prise en compte des souhaits exprimés par les Somaliens de Genève dans l’organisation de ces événements. Il n’est pas possible de parler des... Plus

Ajouter à la liste personnelle
    Résumé
    Cette étude se focalise sur deux aspects. L’un consiste à étudier la possibilité de concrétiser, en Suisse, des manifestations inspirées de l’activité culturelle de la diaspora somalienne résidant à Londres. L’autre concerne la prise en compte des souhaits exprimés par les Somaliens de Genève dans l’organisation de ces événements. Il n’est pas possible de parler des Somaliens sans mentionner le système de clans qui occupe une place centrale dans leur culture. Le système de clans remplit plusieurs rôles (social, économique et politique) dont le plus important consiste à structurer de manière démocratique la vie pastorale que mène la grande majorité de cette population. Aujourd’hui, des centaines de milliers de Somaliens ont quitté leur pays à cause d’une guerre civile sans fin et sans merci, alimentée par ce même système clanique qui a subi les soubresauts de l’histoire somalienne. Les plus grandes diasporas somaliennes se sont installées dans les pays anglosaxons et y ont développé des activités culturelles et divertissantes. En effet, il existe à Londres l’élection de Miss Somali-UK, la Nouvelle Star version somalienne et des concerts de célébrités nationales. Ce genre de fêtes publiques somaliennes n’existe pas en Suisse. Pourtant, la communauté somalienne résidant à Genève en demande fortement et exprime son envie dans cette étude. En tenant compte des dispositions culturelles, légales, économiques et techniques de la problématique, nous pouvons affirmer que les soirées inspirées des concepts londoniens pourront se réaliser en Suisse. De plus, elles dégageraient un excédent budgétaire selon notre estimation. Aussi, pourrait-on investir davantage dans la communication pour un public nonsomalien, car la communauté somalienne de Genève, fière de sa culture, souhaite la faire découvrir au grand public.