Etude sur la perception de la situation bancaire actuelle de la part de la population genevoise

Ribordy, Bastien ; Tuberosa, Jean (Dir.)

Mémoire de bachelor : Haute école de gestion de Genève, 2009 ; TDEE 90.

La crise que nous vivons actuellement va incontestablement rester gravée dans l’histoire. Le monde avait pas connu une telle crise depuis 1929. Les conséquences de cette débâcle financière, dont le point de départ est les crédits à risques, communément appelé « subprimes », largement utilisés aux Etats-Unis ces dernières années, sont gigantesques. Le secteur bancaire, acteur... Plus

Ajouter à la liste personnelle
    Résumé
    La crise que nous vivons actuellement va incontestablement rester gravée dans l’histoire. Le monde avait pas connu une telle crise depuis 1929. Les conséquences de cette débâcle financière, dont le point de départ est les crédits à risques, communément appelé « subprimes », largement utilisés aux Etats-Unis ces dernières années, sont gigantesques. Le secteur bancaire, acteur principal de l’économie Suisse, n’a pas échappé à ce séisme financier. Suite au sondage effectué durant le deuxième trimestre 2008 par le Laboratoire d’Etudes de Marché de la Haute Ecole de Gestion de Genève (LEM), il m’a paru intéressant de voir si les événements survenus durant le deuxième semestre 2008 ont eu un impact sur la population. L’objectif principal de mon travail de Bachelor est donc d’étudier la perception de la population genevoise quant à la situation bancaire actuelle, mesurer le niveau de confiance des genevois envers leur(s) banquier(s) et identifier d’éventuels signes caractéristiques de mouvements de panique bancaire, soit « bank run ». Pour ce faire, j’ai mené une enquête durant le premier trimestre 2009 auprès d’un large échantillon de la population genevoise. Les résultats du sondage, ainsi que les similitudes et dissimilitudes les plus marquantes entre les deux enquêtes, sont intégralement présentés dans ce travail. Afin de ne pas revivre une crise semblable, le secteur bancaire va forcément devoir évoluer, notamment au niveau de sa réglementation. Dans la dernière partie de ce travail, je fournis des pistes quant aux probables transformations que va subir le système bancaire, ainsi que l’évolution de la perception de celui-ci par la population genevoise.