Formation en bibliothèque : les nouvelles compétences nécessaires pour les bibliothécaires et les nouveaux besoins des usagers

Montandon, Laure ; Vittori, Jennifer ; Gorin, Michel (Dir.)

Mémoire de bachelor : Haute école de gestion de Genève, 2009 ; TDB 2102.

Dans le cadre de notre travail de Bachelor, nous avons été mandatées par les Bibliothèques municipales de Genève (BM) pour mener une réflexion sur la formation des usagers. Suite à notre travail, des collaborateurs vont former un groupe de travail, durant l’été 2009, pour mettre en place des actions de formation. Pour servir de cadre à cette démarche, nous avons réalisé un... Plus

Ajouter à la liste personnelle
    Résumé
    Dans le cadre de notre travail de Bachelor, nous avons été mandatées par les Bibliothèques municipales de Genève (BM) pour mener une réflexion sur la formation des usagers. Suite à notre travail, des collaborateurs vont former un groupe de travail, durant l’été 2009, pour mettre en place des actions de formation. Pour servir de cadre à cette démarche, nous avons réalisé un recensement de toutes les activités, comparables à de la formation, effectuées au sein des BM. Nous nous sommes rendu compte que plusieurs actions intéressantes existent, mais qu’elles ne sont pas vraiment formalisées ni mises en avant. La formation fait partie intégrante des missions des bibliothèques de lecture publique à condition qu’elle soit centrée sur l’accès et la recherche d’information. Nous avons donc défini les différents concepts qui entrent en jeu lorsqu’il s’agit de formation des usagers. Les principaux étant la formation et l’autoformation, sans oublier l’initiation et l’animation, souvent à la frontière de la formation. Nous avons également mis en avant les différents types de formation qui se pratiquent dans les bibliothèques. Les plus courantes sont : la formation aux nouvelles technologies, la formation pour un public cible et la formation à la recherche d’emploi. Pour faire part de nos réflexions, nous avons animé un atelier à l’intention des collaborateurs des BM. Lors de celui-ci nous avons mis l’accent sur l’importance de la formation des usagers en bibliothèques et les compétences nécessaires pour assurer ces formations. Compétences que nous avions définies auparavant à l’aide d’un questionnaire en ligne ciblé sur les bibliothécaires pratiquant la formation des usagers et dont les réponses ont été complétées par celles d’un deuxième questionnaire auquel des collaborateurs des BM ont répondu. Il en ressort que l’adaptabilité face au public et la facilité à communiquer sont des compé-tences indispensables suivies de près par la pédagogie. En ce qui concerne les nouveaux besoins des usagers en matière de formation, nous avons constaté qu’ils diffèrent selon les publics. Nous nous sommes donc limitées à l’étude d’une population cible composée de personnes âgées. Une partie d’entre elles avait déjà suivi un atelier sur les nouvelles technologies aux BM et les autres étaient de simples inscrits. Il est ressorti de ces deux sondages que les bibliothèques sont considérées comme des organismes de formation légitimes, que les répondants ont confiance en la compétence des formateurs, qu’ils soient bibliothécaires ou non, et ne discréditent pas les formations parce qu’elles sont gratuites. Pour finir notre tour d’horizon sur la formation en bibliothèque, nous avons étudié les diverses méthodes et les lois qui régissent la formation des adultes en Suisse, ainsi que le positionnement que les BM doivent adopter pour ne pas être perçues comme une concurrence déloyale par les organismes de formation. Notre travail se conclut par une série de propositions dont les BM pourront s’inspirer lorsqu’elles souhaiteront étoffer leur offre de formation.