Travail social

Expériences proches de la mort (NDE) et autres états de conscience modifiés : difficultés, besoins et intégration

Métrailler, Delphine ; Berthod, Marc-Antoine (Dir.)

Mémoire de diplôme HES : Haute Ecole de Travail Social, 2009.

Sorties hors-du-corps, rêves lucides, dialogues avec des personnes décédées, médiumnité, expériences proches de la mort… Plusieurs milliers de personnes vivent des phénomènes liés à des états de conscience modifiés. S’ils sont courants et bienvenus dans d’autres cultures et bien que de plus en plus de personnes s’intéressent à ces événements, ils sont encore peu connus et... Plus

Ajouter à la liste personnelle
    Résumé
    Sorties hors-du-corps, rêves lucides, dialogues avec des personnes décédées, médiumnité, expériences proches de la mort… Plusieurs milliers de personnes vivent des phénomènes liés à des états de conscience modifiés. S’ils sont courants et bienvenus dans d’autres cultures et bien que de plus en plus de personnes s’intéressent à ces événements, ils sont encore peu connus et moins recherchés dans notre culture occidentale. De nombreux films comme "L’expérience interdite" de Joel Schumacher, "Ghost" de Jerry Zucker sortis en 1990, et "Sixième sens" de M. Night Shyamalan sorti en 2000, sont inspirés de ces phénomènes. Mais c’est en 1975 que le premier ouvrage sur les expériences proches de la mort "La vie après la vie" de Raymond Moody fait connaître au grand public l’existence de ces événements et provoque un véritable débat entre notamment les scientifiques, ésotériques et thérapeutes. Cet ouvrage a un effet boule de neige : beaucoup de gens se manifestent et osent témoigner de leur expérience, ils évoquent également leurs difficultés, on découvre d’autres états de conscience modifiés. Des associations se créent dans le but d’étudier ces phénomènes et de venir en aide aux personnes qui affirment les vivre, des professionnels de différents milieux (médical, scientifique et psychiatrie entre autres) effectuent des recherches, les sites internet foisonnent ainsi que les forums, des émissions radio et TV sont basées sur ces thèmes, etc. Malgré l’ouverture qui s’est créée depuis le début des années 80, de nombreuses personnes ne connaissent pas les états de conscience modifiés, ne comprennent pas ce qui semble leur arriver et n’osent pas en parler, de peur d’être folles ou qu’on les prenne pour telles. Comment ces expériences sont-elles acceptées ? Quels sont les difficultés et les besoins des personnes qui disent les vivre ? Comment parviennent-elles à intégrer ces phénomènes dans leur quotidien ? Que peuvent leur apporter les associations ? Autant de questions qui ne peuvent être répondues que par les témoins eux-mêmes et ceux qui les ont rencontrés. Etudier les états de conscience modifiés, écouter les témoins et leur apporter le soutien nécessaire, ce sont les buts principaux que s’est fixé le centre Noêsis basé à Genève, à travers lequel l’enquête de terrain pour ce mémoire a été effectuée. Cette recherche répertorie les changements provoqués par le vécu d’un état de conscience modifié, les besoins qui découlent de ces changements et les moyens dont disposent les témoins pour intégrer ces expériences. Une présentation du centre Noêsis et de leurs apports pour les témoins y figure également.