Faculté des lettres et sciences humaines

La migration des élites en Suisse : évolution des flux et répartition spatiale des migrants hautement qualifiés entre 2000 et 2007

Gertsch, Kevin ; Piguet, Etienne (Dir.)

Mémoire de diplôme universitaire : Université de Neuchâtel, 2009.

A partir de la deuxième moitié du vingtième siècle, la tendance de la nature des flux migratoires internationaux a progressivement évolué. Une nouvelle forme de migration contemporaine caractérisée par des mouvements de travailleurs hautement qualifiés a émergé, influencée par des bouleversements politiques et économiques. La Suisse n’a pas échappé à ces changements. D’un... More

Add to personal list
    Résumé
    A partir de la deuxième moitié du vingtième siècle, la tendance de la nature des flux migratoires internationaux a progressivement évolué. Une nouvelle forme de migration contemporaine caractérisée par des mouvements de travailleurs hautement qualifiés a émergé, influencée par des bouleversements politiques et économiques. La Suisse n’a pas échappé à ces changements. D’un point de vue législatif, la politique migratoire du pays a évolué vers une sélection des migrants se basant sur le niveau de qualification. D’autre part, on assiste à l’entrée en vigueur de l’accord sur la libre circulation en 2002, facilitant grandement la mobilité des travailleurs entre l’Union européenne et la Suisse. Au niveau de la structure économique, on assiste à un accroissement de la place prise par le secteur des services, principalement localisés dans les grands centres urbains. Partant de ces éléments, l’objectif principal de ce travail est d’enrichir le descriptif sur les mouvements internationaux de travailleurs hautement qualifiés vers la Suisse en nous focalisant sur une période très récente (2000-2007). Deux aspects sont traités : l’évolution du flux et la répartition spatiale de cette catégorie de migrants. Auparavant, nous proposons une réflexion méthodologique sur la façon de définir le travailleur hautement qualifié en regard des sources de données statistiques à disposition. Nous parvenons à montrer que, globalement, le nombre d’entrées annuelles de migrants hautement qualifiés augmente passablement durant la période étudiée. Il semble donc que les changements de la politique migratoire aient une certaine influence sur l’évolution du niveau de qualification des travailleurs étrangers entrés en Suisse. Cet accroissement est principalement dû à l’afflux de migrants de l’Union européenne. Cependant, il n’apparaît pas que l’entrée en vigueur de l’Accord sur la libre circulation marque une scission nette dans l’évolution des flux de migrants hautement qualifiés provenant de l’Union européenne. En effet, cette augmentation est relativement constante tout au long de la période étudiée. En outre, nous cherchons à savoir si le fait que la majorité des entreprises du secteur tertiaire soient localisées dans les grandes zones urbaines influe sur la répartition spatiale des étrangers hautement qualifiés. Nous mettons effectivement en évidence que cette catégorie de migrants réside principalement dans les grandes agglomérations helvétiques et que, parmi celles-ci, Zürich et Genève constituent des lieux d’établissement privilégiés.