Analyse des possibilités de diversification pour une station de montagne en période estivale ainsi que de leur rentabilité

Chappuis, Thomas ; Desjacques, Corinne (Dir.) ; Tuberosa, Jean (Codir.)

Mémoire de bachelor : Haute école de gestion de Genève, 2008 ; TDEE 58.

L'association du Pays du St-Bernard (nommée ci-dessous PSB) regroupe 5 villages dont Champex-Lac. Cette petite station attire de nombreux touristes, principalement suisses, durant la saison estivale grâce à son charme et à son calme. 58% des nuitées sont réalisées pendant cette période grâce aux hôtels, campings, logements de groupes et chalets. Le chiffre d'affaires du Pays du... Plus

Ajouter à la liste personnelle

Autres fichiers

    Résumé
    L'association du Pays du St-Bernard (nommée ci-dessous PSB) regroupe 5 villages dont Champex-Lac. Cette petite station attire de nombreux touristes, principalement suisses, durant la saison estivale grâce à son charme et à son calme. 58% des nuitées sont réalisées pendant cette période grâce aux hôtels, campings, logements de groupes et chalets. Le chiffre d'affaires du Pays du St-Bernard est d'environ 30 millions de francs pour l'année 2007. Les résultats du sondage distribué auprès d'un échantillon d'une centaine de personnes montrent que la qualité des infrastructures est jugée globalement comme « Satisfaisante » par la clientèle. 76% des sondés répondent être prêts à renouveler leur séjour dans l'une des stations du PSB. De même 85% prétendent recommander cette destination à leur famille, amis ou collègues. De plus, 48% affirment pouvoir dépenser entre SFr. 26.-- et SFr. 50.-- par jour et par personne pour des activités. En revanche, un nombre important de personnes interrogées mentionne le fait que la station manque d'activités sportives ou de manifestations. Ce constat est confirmé par une étude réalisée par le BAK Basel Economics, qui qualifie la diversité de l'offre estivale comme étant un facteur clef de succès pour une station de montagne. C'est pourquoi, 18 nouvelles activités ont été proposées aux touristes. Cinq d'entre elles sont particulièrement désirées puisqu'elles sont demandées par plus de 40% des clients. Des estimations financières sont présentées pour chacune des cinq premières activités ressortant du sondage : minigolf, bowling, initiation à la botanique, pétanque ainsi que sentier suspendu. Le minigolf et le sentier suspendu sont des animations demandant un investissement relativement important, entre SFr. 40'000.-- et SFr. 127'000.-- pour la construction d’un minigolf, et environ SFr. 168'000.-- pour la construction d’un parc aventure (en fonction du nombre de postes construits) mais dégageant des cash flows positifs de plusieurs milliers de francs. Le chiffre d'affaires au point mort est atteint lorsque 2'748 entrées sont comptabilisées pour le minigolf et 5'488 entrées pour le sentier suspendu. La pétanque et l'initiation à la botanique sont deux activités qui nécessitent un faible investissement mais intéressent plus de 43% de la clientèle de Champex-Lac. Actuellement, aucune autre station étudiée ne donne la possibilité de participer à des conférences sur la botanique. La construction d'un bowling se révèle être, à l'heure actuelle, un projet complètement irréaliste en raison de l'énorme investissement qu'il implique. Celui-ci peut dépasser les 2 millions de francs. Afin d'améliorer la rentabilité de ces activités il convient de les regrouper avec des animations existantes dans le but de générer des synergies de coûts et revenus. De même des forfaits peuvent être proposés de sorte à inciter les clients à pratiquer plusieurs activités à la suite. Mais également, la communication doit être renforcée afin d'informer davantage les touristes sur les nombreuses activités proposées. Installer des panneaux directionnels ou plans de la station sur des lieux de forte affluence permet d'indiquer où se situent les attractions. De même des « circuits » peuvent être développés afin que les personnes fréquentant la station visitent davantage les infrastructures existantes.