Faculté de l'environnement naturel, architectural et construit ENAC, Section de génie civil, Institut du développement territorial INTER (Laboratoire d'intermodalité des transports et de planification LITEP)

Méthodologie pour l'analyse d'une répartition modale et spatiale plus durable du trafic : application au trafic marchandises transalpin en Suisse

Arnaud, Raphaëlle ; Rivier, Robert Etienne (Dir.)

Thèse sciences Ecole polytechnique fédérale de Lausanne EPFL : 2006 ; no 3700.

Ajouter à la liste personnelle
    Summary
    There has been a significant growth in freight traffic over the last few decades in Europe. The Alps, located in the middle of North-South route, are particularly sensitive regarding this evolution because of their topographic and climatic characteristics. The more flexible road transport has the advantage of meeting the requirements of contemporary production and distribution techniques, thus helping to explain increasing modal split for road transport. The development of road transport resulted in increased air and noise pollution, congestion, and safety concerns (accidents). The advent of the concept of sustainable development has called current modal split into question. It mainly covers the temporal dimension (equity between generations), but sustainable development also has to take into account the territorial dimension (equity inside the same generation). In this context, the consideration of the interaction between traffic and territory is essential. To assess the vulnerability of crossed areas to traffic and mainly to road and railway transalpine freight traffic, in particular to the nuisances they induce, a method has been developed. The use of a Geographic Information System and the development of an indicator system show the interest of this approach to evaluating the impact induced by a modal and/or spatial split of a volume of transalpine freight traffic (scenarios) on the crossed regions' sustainability. Developed to help decision-makers to take decisions meeting the sustainable development objectives, this method counts for the whole "Alpine segment" (Fréjus – Brenner) and is tested on the Swiss territory. The application on the Swiss territory takes railway and road traffic into account and the noise and air pollutions they induce. The development of indicators is based on immission data (concentrations) and on the spatial distribution of the population. This PhD thesis shows that the establishment of relationships between data coming from various sources is possible, even indispensable, to analyse the effect induced by a modal and/or spatial change of transalpine freight traffic. The results of this research reveal that transalpine freight traffic has a significant impact on the short term. To reduce this impact, it appears to be necessary to act on transalpine freight traffic but also on freight traffic in general. A change in a modal and spatial split of a transalpine freight traffic volume is able to reduce this impact but the situation will still not be satisfying.
    Résumé
    Depuis plusieurs décennies, le trafic de marchandises croît de manière significative dans l'ensemble de l'Europe. Les Alpes, situées au coeur des échanges nord – sud, sont particulièrement sensibles à cette évolution du fait des caractéristiques topographiques et météorologiques de ce massif. Le transport routier, qui est mieux adapté aux exigences du système de production et de distribution est le principal bénéficiaire de cette augmentation. Mais la croissance de ce mode de transport pose des problèmes notamment en termes de pollution atmosphérique et sonore, de congestion et d'insécurité (accidents). L'avènement du concept de développement durable incite à la recherche d'une répartition modale et spatiale plus durable du trafic de marchandises. S'interrogeant principalement sur la dimension temporelle (équité entre les générations), la problématique du développement durable doit s'accompagner de la prise en compte de la dimension territoriale (équité au sein de chaque génération)1. Dans ce contexte, la considération de l'interaction entre le trafic et le territoire apparaît essentielle. Afin de pouvoir appréhender la vulnérabilité des régions traversées2 au trafic, et plus particulièrement au trafic routier et ferroviaire transalpin de marchandises compte tenu des nuisances induites, une méthode a été développée dans le cadre de cette thèse. La mise en oeuvre d'un Système d'Information Géographique ainsi que l'ébauche d'un système d'indicateurs montre l'intérêt de cette approche pour l'évaluation de l'impact induit par un transfert modal et/ou spatial d'un volume de trafic transalpin (scénarios) sur la durabilité des régions. Développée pour aider les décideurs à prendre des décisions répondant aux objectifs du développement durable, cette méthode, conçue pour être applicable sur l'ensemble du "segment alpin" (Mt Cenis/Fréjus – Brenner), est testée au niveau de la Suisse. Cette application à l'échelle de la Suisse tient compte des trafics ferroviaire et routier et des nuisances sonores et atmosphériques qu'ils génèrent. Le développement d'indicateurs, quant à lui, repose sur les données d'immissions (concentrations) ainsi que sur la répartition spatiale de la population. Cette thèse montre qu'une mise en relation de données issues de sources variées est possible, voire indispensable, pour analyser l'effet induit par un changement modal et/ou spatial du trafic transalpin de marchandises. Les résultats de l'application révèlent que le trafic transalpin de marchandises a un impact significatif sur le court terme. Afin de réduire cet impact, il est essentiel d'agir sur le trafic transalpin de marchandises mais également sur le trafic de marchandises en général. Une modification de la répartition modale et spatiale d'un volume de trafic transalpin de marchandises permet de réduire cet impact sans toutefois arriver à une situation satisfaisante. ------------------------------ 1 "Le souci du sort, ou pour le moins la considération des intérêts des générations futures, n'a de sens que s'il s'accompagne d'une prise en compte de la génération présente dans la variété de ses situations. Et, à cet égard, les niveaux respectifs de bien-être suivant les territoires constituent une variable de première importance" (LAGANIER VILLALBA ZUINDEAU 2002). 2 Région : "Étendue de pays qui doit son unité à des causes naturelles (climat, végétation, relief) ou humaines (peuplement, économie, structures politiques ou administratives, etc.)" (Le Petit Larousse illustré 1999).